Page d'archive 2

Tombée

 

 …

Il y a quelques jours déjà que « le monde est à l’envers » je sais…

il ne faut pas croire que j’oublie !

 

Hebergeur d'image

 

Malgré cela j’ai besoin d’écrire, j’ai fait tout ce que je pouvais pour aider LA  famille et ce soir j’ai vomi je me sens mal mon cœur cogne trop fort la douleur que je ressens ne peut pas se décrire … le dégout, la déception, je ne sais pas mais çà fait très mal.

Il ne sera jamais heureux , les vrais amis n’existent pas et je me demande si la famille existe vraiment !  peut être dans les étoiles mais c’est si loin un jour je rejoindrais ces gens-là mais pour l’instant je dois soigner ce corps brisé qui en a marre depuis des jours des mois…

Je me dis parfois « si j’étais ou devenait folle çà serait tellement plus facile » !

 

Je ne veux que son bonheur seulement maintenant c’est trop il doit gérer seul sans bouc émissaire, je ne veux plus être la personne qui se voit attribuer tous les torts c’est terminé.Je l’aimerais toujours, j’irai le voir s’il veut me recevoir, je ne serais pas son ennemi je serais seulement sa sœur.

Il va falloir quelques jours pour digérer ce qui vient de se passer cette semaine mais j’y arriverais car moi aussi j’ai une vie !!!

Si tu savais comme je suis désolée !!!!!! … 

 

 

Né en 1925

« C’est incroyable comme ils peuvent nous surprendre »

Hebergeur d'image

 

Après tout les aller-retour dans ce monde de toubibs hyper-diplômés, de blouses blanches bleues roses, enfin le jour est venu que tu retrouves ton nid, tes meubles, tes fleurs, ta télé…. depuis deux jours tout est mis en œuvre afin que tu sois bien installé et bien aidé avec des personnes compétentes… 
 
Je suis, nous sommes heureux que tu retrouves ta maison,
Quand tu me l’a annoncé avec les larmes aux yeux  j’ai retenu les miennes,
 
Mon cœur est aux 400 coups…
çà fait un moment que çà dure à ce rythme-là  j’arriverais pas à ton âge !!!
 
Toi qui as vécu tellement de choses dans ta vie,  survivre se cacher se méfier… travailler dans les champs quelque soit l’heure…
aller voler pour manger les paysans ne te donnaient rien … le deuil, la perte d’un enfant, d’une épouse…
 
Je ne sais pas comment trouver les mots les vrais qui expriment la fierté d’avoir un père tel que toi… malgré nos divergences d’opinions, nos accrochages et même pire nos engueulades … nous n’avons jamais été aussi proches que depuis que tu es tombé malade…
Pourquoi attendre que la maladie ou le malheur s’installe pour s’apercevoir au final que l’on s’aime et que l’on a besoin l’un de l’autre c’est çà la famille si petite soit-elle c’est ta famille…

N’oublies jamais que l’on t’aime fort nous, tes enfants et ton petit-fils…
même s’il ne dit rien comme toi …
 
Le weekend du 14 juillet tu seras encore à l’hôpital mais lundi tu seras chez toi.
 
Tes enfants.
 
 

S’il te plait

 

 

 

Je me sens si petite, si impuissante,

 C’est pour mon papa, tu veux bien veiller sur lui

tu veux bien dis ?

 Hebergeur d'image

 

Certains de mes amis disent que nous avons tous un ange gardien,

Alors si c’est vrai, faites que tout se passe bien

Rassurez-le, il a peur,

il me l’a dit encore ce soir en me téléphonant sa voie était tremblotante,

il m’a demandé si tout allait bien, il voulait prendre des nouvelles…

 

 

A tous les papas du monde

 

Hebergeur d'image

 

Toi qui as la chance d’être encore sur terre

Toi qui as la chance d’être père

Je te souhaite une belle fête

A ceux dont les enfants ou petits enfants ont abandonné par égoïsme ou par connerie

je vous souhaite une bonne fête même je ne suis pas votre enfant

Je vous souhaite une belle journée à tous

Tendresse particulière pour mon papounet que je vais voir cet après midi

♥ ♥ ♥

Vieillir à la maison

 

 

Hier il n’avait pas le moral, encore des radios encore des douleurs… des trucs dans les yeux… des analyses qui enquiquinent… repas mixés … il avales des médicaments comme un robot…  jamais il n’aurait pensé qu’il vivrait des moments aussi durs et compliqués il n’avait jamais été confronté au monde médical.

Ces derniers jours il réclame sa maison, il a envie de rentrer de retrouver ses meubles, son fauteuil, sa télé, regarder les petits oiseaux qui viennent sur le balcon… rien de plus normal que de se sentir en paix chez soi avec ses souvenirs…

Pourquoi j’ai autant d’appréhension pourtant je suis heureuse qu’il puisse revenir chez lui… je ne veux pas vivre ainsi je veux vivre… respirer… arrêter de serrer les dents comme je suis entrain de le faire aujourd’hui… j’ai besoin d’aide comme lui mais pas pour la même raison, oui mon ami et toi Linda tu m’as prévenue de me préserver et là je suis pas bien je sens que je vais pas assurer et çà me mine.

A chaque fois qu’il est rentré il est reparti en urgence je ne veux pas que çà recommence, j’aimerais tant que l’on passe de bons moments et que les mauvais soient pour les personnes qui vont l’aider, je ne suis pas égoïste je veux seulement arriver à vivre ma vie auprès de mon mari…

 

****

Aujourd’hui nous sommes le 14 juin je me sens un peu mieux malgré une grosse fatigue, des personnes de l’hôpital m’ont téléphoné pour mettre tout en œuvre afin que je puisse souffler … Il a fallu que je dise que je n’en pouvais plus pour que çà bouge ?! Non je pense que ce sont des professionnels et j’espère qu’ils ne me décevront pas.

Le téléphone m’a permis de parler à un Psy il était 12h10 (la chance qu’il a eu en principe je ne réponds pas si je connais pas, qui sait pourquoi j’ai décroché!!!) il m’a dit qu’il te trouvait plutôt logique, avec la mémoire des chiffres en particulier, que tu lui avais dit qu’il avait des questions idiotes (tu l’as fait rire)… pas si bête il en a déduit que tu avais du caractère, je lui ai répondu que oui que tu as toujours été ainsi et que tu gérais tout ET même que l’on avait des mots parfois afin de remettre les pendules à l’heure… j’en ai profité pour expliquer que je ne pouvais plus m’occuper de toi comme avant je devais penser à ma santé… Il a noté que tu avais quelques difficultés avec tes yeux (normal tu veux pas mettre tes lunettes)… perte de mémoire comme toute personne de ton âge.

Quand il a raccroché, je me suis sentie bien j’ai respiré un grand bol d’oxygène, ce Psy ne sait pas à quel point il m’a fait du bien aux tripes.

 

à suivre

 

 

A toi que j’aime tant

 

 ♥

Décidément le sort a décidé de t’emmerder, de retour d’une convalescence de vingt et un jours ils n’ont pas voulu te garder plus longtemps car ils estimaient, les grands bonnets du médical, que tu étais apte à rentrer chez toi, peu importe ce qui pouvait t’arriver ils s’en fichaient totalement, tu fais partie des vieux de plus de 90 ans et qui finalement ont fait leur vie donc après chacun sa merde hein ?

Oui je suis en colère il faut s’appeler kdjqfksiejfdsq ou Monsieur de … pour avoir toute l’attention des blouses blanches, je sais c’est pas mon job je n’ai pas choisi mais c’est une vocation et certains auraient dû devenir agriculteurs ou videurs de poubelles çà leur aurait appris ce que c’est que l’humanité…Il y a des champions qui sont formidables et attentionnés heureusement… Beaucoup se plaignent je les comprends mais ils ont fait un choix celui de veiller, accompagner à la guérison si elle est possible, de partager avec la famille qui est dans le désarroi complet, dans l’ignorance…

A nouveau tu es entre leurs mains… entre les mains de ton ange gardien j’espère qu’il fera de son mieux et peut être plus que çà.

Je t’aime tant si tu savais

 

Dis-moi …

 

Comment on fait pour prendre la bonne décision ?

*

A 90 ans passé le temps s’arrête… ton corps se pose des questions.

*

*Après tout ces mois ces années à vouloir aider gérer… « STOP !  çà suffit je n’en peux plus, je n’ai plus de jambes j’ai mal aux bras mes pieds sont douloureux… mon cœur n’en veut plus de cette vie je veux du repos dormir ne plus m’inquiéter me reposer, plus de soucis plus rien, je veux que l’on prenne soins de moi je suis plein de blessures j’aimerai en soulager quelques-unes si cela m’est permis.*


A toi que j’aime :

« Il serait tant de penser que tu ne peux vivre tout seul, que tu as besoin de soins, de la présence de personnes compétentes afin de veiller sur toi comme tu le mérites.

A toi de te faire dorloter, ne penses plus aux autres tu as tant donné dans ta vie, pendant la guerre, tu étais si jeune…  tu as réussi (la peur enfouie dans un petit coin)… le courage t’as aidé à continuer…

…puis tu as fondé une famille… le regard des autres sur ton fils qui ne marchait pas comme tout le monde te mettait en colère et tu avais raison (j’étais là)…

*

Ton caractère ? J’ai le même c’est pas facile on ne gagne pas toujours ! encore moins contre le destin qui est tracé pour chacun de nous…

*

Vieillir c’est difficile et pourtant nous devons tous passer par là, personne n’a le choix !

Hier soir, tu étais assis sur le bord de ton lit quand je suis venue te voir, ta petite fossette est apparue … nous avons beaucoup parlé… le médecin a dit que tu étais tombé deux fois… tu es si fragile … je t’ai demandé de me montrer où tu prenais tes repas… d’un pas sûr et tremblotant, tu es passé devant moi et je t’ai suivi… mon cœur était triste tu cherchais le bouton de l’ascenseur, heureusement qu’il y avait des rampes pour te tenir sinon tu serais tombé…

Demain nous venons passer un moment avec toi,

C’est déjà Pentecôte ton lilas commence juste à fleurir je te porterais quelques brins…

A demain papa

♥ Je t’aime tant ♥

♥ Nous t’aimons tant ♥

*

Fête du travail

Bon 1er mai à toi qui passe et laissera peut être un petit mot

Chez nous il y a la neige qui tourbillonne il fait 1°, la cheminée nous réchauffe la maison et le cœur

Hebergeur d'image

On vient cet après midi,

j’espère revoir  ta petite fossette sur ta joue gauche,

j’ai tant aimé il y a deux jours malgré la souffrance que tu as eu pendant les examens tu as souri, plaisanté,

il va y avoir un repos bien mérité en convalescence et l’espoir de te garder encore un peu…

Nous avons offert à ton fils du muguet pour planter devant sa porte afin qu’il puisse être heureux si le dicton est vrai

Nous le souhaitons tellement.

… en de bonnes mains…

 

***

Aujourd’hui dimanche, nous sommes venus te voir, je ne vais pas dire le cœur léger mais plutôt rassuré.. le trac est présent car en suivant ce long couloir qui nous mène à toi… ce couloir sans lumières n’est pas encore assez long… la porte est là, nous poussons délicatement après avoir frappé doucement comme pour ne pas l’abimée ou  pour ne pas te faire peur ou alors la peur de te trouver encore plus mal qu’hier, mon tifrère dans son fauteuil entame la conversation et le sourire fossettes sur ta joue gauche nous fait tellement plaisir, tu es heureux de nous voir de voir ton fils gracieux qui te dit finalement que tu es une tête de mule… des bisous des bisous chacun son tour te fatiguent un peu,…  une chose à la fois tu ne sais pas il faut à boire mais pas cette eau elle est dégueu berk!!!… celui que j’aime depuis plus de 20 ans va demander si tu peux boire de l’eau pétillante ou de la limonade ? oui oui pas de soucis… quelques minutes plus tard mon chéri d’amour revient avec de petites bouteilles… Là ! tu es comme un gamin vite vite tu en bois une gorgée hum! comme çà fait du bien !!! Ce n’est que de courte durée la digestion ne se fais pas et tu as mal on le lit sur ton visage… Enfin çà passe… nous devons partir déjà, oui déjà ton visage est fatigué… puis il faut bien rentrer. A Vendredi, on reviendra, tu es en de bonnes mains.

Je t’aime

***

 

En de bonnes mains…

 

Parti en urgence ce soir je ne sais quoi dire que penser tout est embrouillé

Je me dis que tu es en de bonnes mains, personne ne le sait çà changerait rien on verra demain

Je t’aime

 


123456


Mesgrossescouches |
Winner's Team |
Lazinguerie2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Koumac2014
| Stéphanie & Thomas
| Lafarigoule