Archives pour la catégorie Décès

Après…

 

 

Je me confie à toi …

A qui peut-on souhaiter la fête des mères et des pères

quand ils ne sont plus là

J’ignore comment faire, je ne peux pas aller au cimetière je n’y arrive pas encore

Qu’aurais-tu dit Mike je sais plus aujourd’hui tout est brouillé

Comme tu me manques tu me rassurais tant.

 

Il m’arrive parfois d’entendre la voix de mon père,

Celle de ma mère je l’ai oublié il y a tellement longtemps !!!

 

Ce matin, jour de la fête des mères

j’ai désherbé mes fleurs jusqu’à plus de force

j’ignore si c’était la pluie ou les larmes

ou un mélange des deux qui mouillait le sol

J’attends je sais pas quoi ni qui

je ne peux rien faire d’autre

Attendre

 

Mon image

 

Le deuil

Déjà un mois que tu es parmi les étoiles

Comment vais-je y arriver ? Où que j’aille tout me rend triste

Tu es partout les arbres, les oiseaux, les fleurs

Les conseils que tu me donnais, je n’arrive pas à me rappeler de tout

Aujourd’hui j’ai cru que je pourrais aller à la maison pour ranger

seulement je n’ai pas pu

des larmes de douleur m’ont envahi

Je suis si paumée que je m’éloigne des autres

il parait que c’est çà le deuil

seulement c’est tellement dur à vivre

le vide

 

 

Je suis sans attaches c’est le vide complet

Si tu m’entends fais quelque chose

Arrêtes cette musique dans ma tête

Fais que tout se passe très vite

toi qui me disait que si tu pouvais quand tu serais parti

tu me ferais un signe afin de me dire que tout va bien

que le paradis existe que tu as retrouvé ceux que tu aimais

C’est comment le paradis

dis le moi

 Mon image

 

Au revoir …

 

 

 

Épouse, Tatie, Marraine, belle-mère,

Mamie et surtout une Maman.

 

 

Vous étiez encore plus que çà…

Vous étiez une femme avec du caractère et un grand cœur.

La première fois que l’on s’est rencontré vous n’étiez qu’une collègue en qui j’avais un grand respect (qu’est-ce que l’on a pu rire à l’usine ! ) …ensuite au fil du temps j’ai fait partie de votre famille, vous m’avez accueilli comme votre « fille »…

 

Je ne peux trouver les mots vrais aujourd’hui.

 

En vous regardant, les yeux fermés le visage serein pourtant marqué par la souffrance de ses dernières années, j’ai posé ma main sur les vôtres croisées,  seules vous et moi, j’avais besoin de vous parler vous remercier pour votre soutien, vos conseils…

 

Nous savions que votre temps était compté le mois dernier lorsque nous sommes venus… nous ignorions que les moments passés ensemble seraient les derniers…

 

Le cœur de vos enfants, pleure.

Il faudra beaucoup de jours pour atténuer leur douleur.

 

 

Vous reposez dans un endroit calme entouré d’arbres de vignes d’oiseaux

vous pouvez vous reposer maintenant.

 

♥ Au revoir Mamie ♥

 

 



Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Ecrire


Mesgrossescouches |
Winner's Team |
Lazinguerie2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Koumac2014
| Stéphanie & Thomas
| Lafarigoule