• Accueil
  • > Archives pour juillet 2017

Archives pour juillet 2017

Pour une glace à la vanille …

 

Il voulait tellement manger une glace qu’il est descendu au sous-sol pour en chercher une

il faisait tellement chaud, pas faim pas soif…. il tombe.

La première marche pourquoi ? comment… il l’ignore… tout ce qu’il sait c’est qu’il a un portable et qu’il appelle au secours un membre de sa famille le seul qui est présent : le petit… il est jeune saute la clôture et arrive auprès de son grand père étendu sur le carrelage taché de sang.

Sous le choc …  il appelle les pompiers, avec ce qu’il a devant les yeux il sait qu’il ne peut rien faire qu’être présent, parler, rassurer, lui demander ce qu’il s’est passé et la réponse : envie d’une glace…

Comme le temps est long lorsqu’on attend c’est tellement dur … enfin ils arrivent, questions rapides et précises…  essayer d’arrêter saignements à la tête, c’est grave pour son âge, il faut faire vite son cœur est fatigué, il faut foncer aux urgences.

Le petit reste là perdu un instant puis s’active à nettoyer ce rouge partout afin que sa mère ne soit pas choquée comme lui, il pense à tout comme un automate…  lorsqu’ils arrivent enfin à la maison l’émotion l’envahi mais il reste calme et rassure ses parents…

Envie de le voir aux urgences de lui parler… impossible, je ne peux pas, moi son enfant, je détourne les yeux je me force mais je peux pas ce n’est pas lui c’est un autre …

 

dites-moi …

 
 
♥ ♥ ♥
 
dites-moi comment ils font
 
où trouvent-ils ce sourire avant de partir
ils sont tellement forts
tellement courageux
 
ils partent sans prévenir
ils n’ont pas le choix
 
jeunes, âgés, vieillis par la maladie… par les années… accidentés
dites-moi ce que vous ressentez quand vous êtes à leur côtés
 
 
je n’ai pas ce courage
comme toi qui me lis et qui souffre en silence
souffrance que tu n’as pas voulu
 
pourquoi faire souffrir celui qui part et celui qui reste
ne me dis pas que c’est comme çà … qu’on ne peut rien
 
on dit que les hommes ne pleurent pas
et pourtant moi je pleure car j’ai peur
 
peur de l’inconnu, de laisser les miens dans la douleur
 
je partirai un jour comme toi qui me lis
 
laissons-nous encore un peu de temps hein ?

 

 

Hebergeur d'image

 

 




Mesgrossescouches |
Winner's Team |
Lazinguerie2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Koumac2014
| Stéphanie & Thomas
| Lafarigoule