Vieillir à la maison

 

 

Hier il n’avait pas le moral, encore des radios encore des douleurs… des trucs dans les yeux… des analyses qui enquiquinent… repas mixés … il avales des médicaments comme un robot…  jamais il n’aurait pensé qu’il vivrait des moments aussi durs et compliqués il n’avait jamais été confronté au monde médical.

Ces derniers jours il réclame sa maison, il a envie de rentrer de retrouver ses meubles, son fauteuil, sa télé, regarder les petits oiseaux qui viennent sur le balcon… rien de plus normal que de se sentir en paix chez soi avec ses souvenirs…

Pourquoi j’ai autant d’appréhension pourtant je suis heureuse qu’il puisse revenir chez lui… je ne veux pas vivre ainsi je veux vivre… respirer… arrêter de serrer les dents comme je suis entrain de le faire aujourd’hui… j’ai besoin d’aide comme lui mais pas pour la même raison, oui mon ami et toi Linda tu m’as prévenue de me préserver et là je suis pas bien je sens que je vais pas assurer et çà me mine.

A chaque fois qu’il est rentré il est reparti en urgence je ne veux pas que çà recommence, j’aimerais tant que l’on passe de bons moments et que les mauvais soient pour les personnes qui vont l’aider, je ne suis pas égoïste je veux seulement arriver à vivre ma vie auprès de mon mari…

 

****

Aujourd’hui nous sommes le 14 juin je me sens un peu mieux malgré une grosse fatigue, des personnes de l’hôpital m’ont téléphoné pour mettre tout en œuvre afin que je puisse souffler … Il a fallu que je dise que je n’en pouvais plus pour que çà bouge ?! Non je pense que ce sont des professionnels et j’espère qu’ils ne me décevront pas.

Le téléphone m’a permis de parler à un Psy il était 12h10 (la chance qu’il a eu en principe je ne réponds pas si je connais pas, qui sait pourquoi j’ai décroché!!!) il m’a dit qu’il te trouvait plutôt logique, avec la mémoire des chiffres en particulier, que tu lui avais dit qu’il avait des questions idiotes (tu l’as fait rire)… pas si bête il en a déduit que tu avais du caractère, je lui ai répondu que oui que tu as toujours été ainsi et que tu gérais tout ET même que l’on avait des mots parfois afin de remettre les pendules à l’heure… j’en ai profité pour expliquer que je ne pouvais plus m’occuper de toi comme avant je devais penser à ma santé… Il a noté que tu avais quelques difficultés avec tes yeux (normal tu veux pas mettre tes lunettes)… perte de mémoire comme toute personne de ton âge.

Quand il a raccroché, je me suis sentie bien j’ai respiré un grand bol d’oxygène, ce Psy ne sait pas à quel point il m’a fait du bien aux tripes.

 

à suivre

 

 

1 commentaire à “Vieillir à la maison”


  1. 0 michel binettte 18 juin 2016 à 01:55

    je suis aussi dans un phase difficile ces temps-ci, ce qui me console un peu est d’avoir une panoplie d’aide qui me rassure médicalement parlant, oui c’est harassant touts ces bilans et examens, mais cela me réconforte un tant soit peu et apporte un baume sur mon état général car ils amènent une certaine compréhension, la difficulté est d’accepter, quand l’on voit la qualité de vie qui s’érode c’est difficile et je te comprends. garde courage c’est un moment dur que je traverses aussi.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Ecrire


Mesgrossescouches |
Winner's Team |
Lazinguerie2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Koumac2014
| Stéphanie & Thomas
| Lafarigoule