• Accueil
  • > Archives pour octobre 2015

Archives pour octobre 2015

Le temps…

 

 

             J’aimerais arrêter le temps… je sais bien que c’est impossible mais les jours qui passent cette année vont bien trop vite, çà me fait peur… tu me parles de ta jeunesse des bêtises avec les copains… la guerre tout à coup surgit et tu me parles, les larmes voilent tes yeux fatigués, tu me racontes des moments que je ne connaissais pas, tu n’avais pas pu jusqu’à présent ou simplement fait quelques allusions … les mots sortent de ta bouche tremblante et je me retrouve à tes côtés…

Un jour où tu rentres chez toi à vélo (tu es jeune, c’est en 1944) en fin de journée trois hommes te prennent violemment par les bras…  ton vélo tombe plus loin dans la rue… ces hommes, que tout le monde redoutent,  te demandent d’où tu viens où tu vas pourquoi tu es là à cette heure-ci ????? , tu as peur,  tu réponds :

« je viens de chez mon cousin Mr L. R. » (Respect de l’identité d’un parent)

Tu trembles en me racontant et j’ai des frissons puis tu continues : ils sont devenus aussi doux qu’ils étaient violents, ils m’ont remis sur pieds, ont nettoyé ma veste salie, ils ont été chercher mon vélo et m’ont dit de partir… c’est grâce à mon cousin que je suis là sinon j’ignore ce que je serais devenu !… Je suis émue… bien moins que toi ! Allez on en parle plus tu dis en me souriant.

Aujourd’hui, tu as un an de plus 90 ans… et quoiqu’il se passe on sera à tes côtés pour manger un petit gâteau comme tu les aimes sans os et au chocolat çà glisse tout seul… certaines personnes manqueront à l’appel parce qu’elles font partie des étoiles et d’autres parce qu’elles n’ont pas su garder le contact…

Il y a peu de temps je me suis surprise à te le dire 

« Je t’aime de tout mon cœur »

« Bon Anniversaire Papa »

Hebergeur d'image

 

 

… la bonne décision

 

***

çà fait mal,

Il se renseigne pour aller dans une famille d’accueil, je suis triste de ne pouvoir lui offrir notre maison elle n’est pas adaptée pour … j’ai honte, il est de ma famille et je ne peux pas l’aider, il est perdu, ne sait plus quel chemin prendre pour être à l’abri et heureux,  pas trop loin de ceux qu’il aime et pouvoir profiter dignement d’un repos bien mérité tout en sachant que son handicap sera de plus en plus lourd…

Une amie m’a dit : « il ne sait pas comment faire le pauvre, c’est difficile de prendre une décision » …

Il va repartir en maison pour trois semaines, çà lui fait un bien fou… mais à chaque fois le retour est angoisse, détresse…

***

Nous avons parlé, lui s’est retenu il est plus fort, moi j’ai craqué…

Il a réfléchi et réfléchit encore c’est pas simple de se lancer dans une nouvelle vie en signant un contrat, c’est un engagement !!! Une famille d’accueil ne s’impliquera pas comme un Foyer de vie… les médocs, les soins, les toilettes, les spécialistes… et j’en passe…

 

Ce soir je reçois un mail :

 » Je pleure en t’écrivant tite sœur, c’est difficile de prendre une décision et ne pas blesser ceux qu’on aime »

***

 

♥ Je t’aime aussi, à demain  ♥

 

 

 




Mesgrossescouches |
Winner's Team |
Lazinguerie2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Koumac2014
| Stéphanie & Thomas
| Lafarigoule